Arbrealettres

Poésie

L’épeire (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2015




Dans le matin blême
Où brille une étoile
L’épeire à diadème
A tissé sa toile

(Jean-Baptiste Besnard)

 

 

3 Réponses vers “L’épeire (Jean-Baptiste Besnard)”

  1. Mireille Gaglio said

    En vous lisant, Monsieur, on se mettrait à aimer les araignées…

  2. J’aime les araignées pour leur habileté à construire des toiles. Depuis l’enfance, j ‘ai pu contempler l’épeire à diadème qui est celle que je préfère, dans les jardins des maisons successives où j’ai vécu, dans une encoignure de murs.ou entre les branches d’un arbre. J’aime, le matin, quand la toile perle de rosée qu’irise le soleil .Par contre, mon épouse en a horreur et éprouve une répulsion mêlée de frayeur. Amicalement. Jean-Baptiste

    • arbrealettres said

      Itou je « n’aime » pas ces bestioles!!
      Mais j’arrive maintenant à ne plus les détester et souvent dans la maison je les attrape au lieu de les écraser et les relâche
      elles mangent les mouches!
      Je crois que ce qui m’embête chez elles, c’est qu’on ne sait pas dans quelle paire d’yeux il faut les regarder!! ((-:

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :