Arbrealettres

Poésie

VILLANELLE (Jean-Charles Michel)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2015




VILLANELLE

Parmi la nature aux trésors multiples,
Il est un vieux temple où j’aime prier.
C’est le bois vibrant où dansent les feuilles.

Quand je foule aux pieds l’humus parfumé,
Ou que sous mon pas, la brindille sèche
Craque d’un seul coup, comme une révolte ;
Je me sens chez moi, mon âme est à l’aise.

J’aime le grand chêne et la violette,
La lourde moiteur des calmes fougères
S’en vient épicer mes repas fantasques.

Je cueille en passant les mûres offertes,
Les champignons roux et la graminée
Laisse à mon palais la saveur céleste
Du pain brioché qu’un sylvain m’a cuit.

(Jean-Charles Michel)

(Villanelle: définition)

2 Réponses vers “VILLANELLE (Jean-Charles Michel)”

  1. Harmony said

    Des plaisirs tout simples dans la nature.J’aimerais assez être à la place du poète.

    • arbrealettres said

      Oh ça revient vite ce goût et ce bonheur des plaisirs simples dans la Nature
      la ville nous … « avilit »!! lol! (-:

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :