Arbrealettres

Poésie

DIVERSITÉ (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2015



DIVERSITÉ

L’ombre. Le ruisseau murmure
La fontaine parle bas
Brouillards nacrés de l’automne
Le bouc sacré s’en étonne
Et bêle vers les combats

Sur la place d’un village
Appelé La Villéon
Par les beaux soirs de reinage
On entend l’accordéon

Des solipèdes hostiles
Galopent sous les futaies
Cependant que je me tais
Mais j’ai le coeur tout tremblant d’îles.

(Maurice Fombeure)

Illustration

 

Une Réponse vers “DIVERSITÉ (Maurice Fombeure)”

  1. Cornes et barbe
    ——

    Le bouc est philosophe, il dissèque des choses,
    Observant les vivants dont le monde est peuplé ;
    Il aime, comme toi, les astres contempler,
    Surtout la blanche lune et ses métamorphoses.

    Il écoute les voix du prince et de sa rose,
    Ainsi que le renard parlant d’un champ de blé ;
    Il guide le troupeau qu’il aide à rassembler,
    Autour duquel les chiens sagement se disposent.

    Il ne craint point l’éclair qui frappe l’horizon,
    Ni le lourd sanglier, ni l’ours, ni le bison ;
    Auprès de son harem il s’empresse aux aurores.

    Caprin bien inspiré, penseur au doux regard,
    Tu égales Leibniz ou tu vaux plus encore,
    Vois comme la bergère a pour toi des égards.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :