Arbrealettres

Poésie

LA PRÉSENCE RÉELLE (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2015



LA PRÉSENCE RÉELLE

Je suis plus près de toi
Que la nuit qui te touche
Et m’empêche de voir
Comment tu dors sans moi

Je suis plus près de toi
Que les draps qui t’épousent

Au bord de la lumière
Tue les moulins du soir

Songe, souffle, buée de neige qui s’envole
Je suis plus près de toi que les nids des paroles
Qui se lèvent en nous comme les poules d’eau
Vers les roseaux du ciel…

Tête bonne à toucher, joues modelées d’espace
Je suis plus près de toi que tes pensées perdues
Ô ma dormeuse d’aube sur mes jours étendue
Les rayons de la roue, le moyeu de l’étoile
Où tout revient enfin pour vivre, pour mourir
Fileuse des eaux claires, araignée de ma toile
Je suis au fond de toi, touffu de souvenirs
Et je te tiens si bien
Que je t’arrache aux ombres
Qui t’entourent ce soir,
A la rumeur des eaux, à la voix de mes êtres
A tout ce qui se lève en moi pour mieux te voir
Ou mieux te reconnaître
Immobile et présente au fond de la nuit froide
Exigeante, angoissée, têtue comme un devoir.

(Maurice Fombeure)

Illustration: Georges Jeanclos

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :