Arbrealettres

Poésie

Le temps d’avoir longé un pré (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2015



Une part invisible de nous-mêmes
se serait ouverte en ces fleurs.
Ou c’est un vol de mésanges qui nous enlève ailleurs,
on ne sait comment.
Trouble, désir et crainte sont effacées, un instant;
mort est effacée, le temps d’avoir longé un pré.

(Philippe Jaccottet)

 

 

2 Réponses to “Le temps d’avoir longé un pré (Philippe Jaccottet)”

  1. PhotosNature said

    C’est magnifique !!!!!!!!!! Je ne connaissais pas ce poète ! Je suis charmée

  2. arbrealettres said

    alors il faut maintenant aller longer un pré … 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :