Arbrealettres

Poésie

BOOMERANG (Jean-Charles Michel)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2015




BOOMERANG

Les trains de banlieue à longueur d’année,
Chargés des parias de l’ordinateur,
Ne connaissent plus l’épaisse fumée,
L’espiègle escarbille et le vieux chauffeur.

Le wagon perché sur la marche usée,
La banquette en bois et le radiateur
À vapeur s’en sont allés au musée,
Avec le commun dénominateur

De notre âge doux, de notre âge tendre,
Pourtant aujourd’hui, je voudrais entendre
Siffler au tournant comme au plus beau jour.

Le chef moustachu crierait Maurecourt !
Je te donnerais la main pour descendre,
Tes yeux et mes yeux parleraient d’amour.

(Jean-Charles Michel)

Illustration

 

3 Réponses to “BOOMERANG (Jean-Charles Michel)”

  1. Mireille Gaglio said

    Comme c’est joli! C’est toute la nostalgie d’une époque…

  2. Harmony said

    Souvenirs,souvenirs. 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :