Arbrealettres

Poésie

TROUVE DANS DES PAPIERS DE FAMILLE (Léon-Paul Fargue)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2015



 

Daniel F. Gerhartz - Tutt'Art@ (10)

TROUVE DANS DES PAPIERS DE FAMILLE

J’AI tant rêvé, j’ai tant rêvé que je ne suis
Plus d’ici.
Ne m’interrogez pas, ne me tourmentez pas.
Ne m’accompagnez pas sur mon calvaire.

ll ne m’est pas donné de m’expliquer les ordres.
Pas même le droit d’y songer,
Il est grand temps que je me lève et que je parte.

Il a une permission de la mort, et il arrive.
Au tournant de la rue qui mène à la nuit, je l’attends.
La mer va rentrer ses dernières terrasses.
Une première lampe a soif dans les ténèbres.

Un pas sur le pavé. Son ombre le précède
Et se couche sur moi, la tête sur mon coeur.
Il est là.

Toujours son chapeau rond, toujours son sac à main,
Comme il était, le jour qu’il revint d’Italie.
Je ne vois pas ses yeux. Il ne me parle pas.

Je me roule vers lui comme une pierre obscure.
Je ne peux pas franchir son ombre.

Etes-vous bien portants ? Qu’avez-vous fait depuis ?
Pourquoi n’êtes-vous pas montés ?
Tous les jours, j’allais voir et vous n’arriviez pas !

Il ne dit rien de tout cela.
Mais tout en lui dit : Souviens-toi.

La nuit sur lui s’est refermée.

(Léon-Paul Fargue)

Illustration: Daniel F. Gerhartz

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :