Arbrealettres

Poésie

Nocturne (Philippe Garnier)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2015


hotel

 

Tu hantes la nuit dans les rues
tu rentres
ce soir il a plu tu penses
à celle qui t’aime

Sonores
plus bas tes pas crissent
l’aurore
déjà roucoule le ciel glisse
y a d’l’or

Une femme passe en courant dans
la flamme
d’un phare un instant
le charme
descend

Tu rentres
entre les poubelles
au ventre
les mots t’appellent et te hantent
tu penses à celle qui t’aime

(Philippe Garnier)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :