Arbrealettres

Poésie

Toutes mes heure (Juan Ramón Jiménez)

Posted by arbrealettres sur 27 octobre 2015



Toutes mes heures me semblent
le trou qu’une étoile attirée
vers mon néant, par ma ferveur,
brûle en mon âme.

Ah,fine toile de ma vie,
trouée comme une pauvre étoffe,
dont chaque trou noir et magique
laisse voir une vivante étoile !

***

Cada hora mía me parece
el agujero que una estrella
atraída a mi nada, con mi afán,
quema en mi alma.

Y¡ay, cendal de mi vida,
agujereado como un paño pobre,
con una estrella viva viéndose
por cada májico agujero oscuro!

(Juan Ramón Jiménez)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :