Arbrealettres

Poésie

Signe (Gisèle Prassinos)

Posted by arbrealettres sur 2 novembre 2015




Si vous craignez de ne pas me reconnaître
je bois la rose au verre
l’étoile dans l’oeil
et l’or dans les cheveux
et puis je deviens folle dans les forêts
pour que flambent les feuilles.

Aujourd’hui m’égare jusqu’à la violence de l’orangé.

Au cercle du temps
ma joie s’inscrit entre deux armes.

(Gisèle Prassinos)

 

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :