Arbrealettres

Poésie

Archive for 7 novembre 2015

Destin du poète (Claude Vigée)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Destin du poète

C’est toujours quelqu’un d’autre,
le Toi silencieux qui se parle en moi-même.
Parfois je m’arrache à l’écoute qui est prière
et je chante en son nom dans la langue empruntée
à la bouche des morts. Pour lui en moi, pour lui,
qui déjà me traduit
dans la gorge d’autrui.

(Claude Vigée)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quel monde célébrer (Claude Vigée)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



jerusalem-

Quel monde célébrer, langue de notre perte?
Quel triomphe vêtir de la pourpre des ruines?
Haut dans le froid, le linge des nuages
Claque sur la maison dans l’orage d’hiver.
Vent de Jérusalem, tu cours dans la montagne
Comme le grondement du jour qui doit venir.
Nous eûmes peu de joie : et cependant une aube
De fête est sur la terre.

(Claude Vigée)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Grain de semence (Claude Vigée)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Grain de semence

Encore une fois neuf, ancré dans l’œil obscur
du monde maternel, plein de silence et dur

de toute la tendresse accumulée au ventre
de la roche saline où tu cherches ton centre,

laisse chaque flocon de neige t’emporter
vers la plaine étrangère où gît ton avenir :

quand tu ne sauras plus que l’oubli de l’été,
tu germeras en larme au soleil du nadir.

(Claude Vigée)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Parmi les marronniers (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Parmi les marronniers, parmi les
Lilas blancs, les lilas violets,
La villa de houblon s’enguirlande,
De houblon et de lierre rampant.
La glycine, des vases bleus pend ;
Des glaïeuls, des tilleuls de Hollande.

Chère main aux longs doigts délicats,
Nous versant l’or du sang des muscats,
Dans la bonne fraîcheur des tonnelles,
Dans la bonne senteur des moissons,
Dans le soir, où languissent les sons
Des violons et des ritournelles.

Aux plaintifs tintements des bassins
Sur les nattes et sur les coussins,
Les paresses en les flots des tresses.
Dans la bonne senteur des lilas
Les soucis adoucis, les coeurs las
Dans la lente langueur des caresses.

(Jean Moréas)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un troupeau gracieux (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Un troupeau gracieux de jeunes courtisanes
S’ébat et rit dans la forêt de mon âme.
Un bûcheron taciturne et fou frappe
De sa cognée dans la forêt de mon âme.

(Jean Moréas)

Illustration: Ferdinand Hodler

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’investiture (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



L’investiture

Nous longerons la grille du parc,
A l’heure où la Grande Ourse décline ;
Et tu porteras – car je le veux –
Parmi les bandeaux de tes cheveux
La fleur nommée asphodèle.

Tes yeux regarderont mes yeux ;
A l’heure où la grande Ourse décline. –
Et mes yeux auront la couleur
De la fleur nommée asphodèle.

Tes yeux regarderont mes yeux,
Et vacillera tout ton être,
Comme le mythique rocher
Vacillait, dit-on, au toucher
De la fleur nommée asphodèle.

(Jean Moréas)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le judicieux conseil (Jean Moréas)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Le judicieux conseil

Pourquoi cette rage,
Ô ma chair, tu ne rêves
Que de carnage,
De baisers !
Mon âme te regarde,
En tes joutes, hagarde :
Mon âme ne veut pas
De ces folâtres pas.
Aussi, parmi cette flamme,
Que venez-vous faire,
Ô mon âme !
Ah, laissez
Vos bouquets d’ancolie,
Et faites de façon
Que l’on vous oublie.

(Jean Moréas)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les traits du ciel (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Les traits du ciel

Le feu qui danse
L’oiseau qui chante
Le vent qui meurt
Les vagues de la glace
Et les flots de rumeur
Dans l’oreille les cris lointains
du jour qui passe
toutes les flammes lasses
la voix du voyageur
Toute la poudre du ciel
le talon sur la terre
L’oeil fixé sur la route
Où les pas sont inscrits
Que le nombre déroule
Aux noms qui sont partis
Dans les plis des nuages
le visage inconnu
Celui que l’on regarde
Et qui n’est pas venu.

(Pierre Reverdy)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Perdre son temps (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Perdre son temps
A ne pas le perdre

(Guillevic)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , | 2 Comments »

C’est le silence (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 7 novembre 2015



Ce qui sait le mieux
Faire chanter l’océan
Par toute son étendue,

C’est le silence qui l’étreint
Au petit matin.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :