Arbrealettres

Poésie

Archive for 8 novembre 2015

BLOMET STREET BLUES (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



Henri Matisse Danseuse Créole l [1280x768]

BLOMET STREET BLUES

Des Vénus en flammes de punch
Frottaient la biguine créole
Leur doux contact a fait dresser
— O Blomet Street — des auréoles
Sur nos espoirs à caresser.

Des sergents de la Coloniale,
Des Hollandais, volants ou non,
Mussieu Poulet crack des Antilles
Et la corolle fleurant bon

Quand la nuit s’offrit aux vanilles
Il tombait le beau temps des Iles
Sur les pentes du rhum glacé !
Enseigne : Aux vahinés tranquilles »
Puis la clarinette a lancé
Son chant au sommeil des Marquises.

Mais, insensible à ces mirages,
Derrière son zinc, le patron
Surveillait la consommation :
Quand on a patente et façade
Faut penser à la limonade.

Nous, on s’est cassé dans la nuit
Citant Arthur et le grand Charles.
Très loin un sourire a pâli :
Le tien, qui sait ? — toi dont je parle,
Sans te connaître, au ciel du lit.

(André Hardellet)

Illustration: Henri Matisse

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le rêve (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



Christian Schloe - Austrian Surrealist Digital painter - Tutt'Art@ (29) [1280x768] 

Le rêve —
c’est l’instant où tombe enfin
la robe des clairières…

(André Hardellet)

Illustration: Christian Schloe

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

LABRUNIE (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

Alexandre Jacques Chantron  167_001 [1280x768]

LABRUNIE

Rappelle à mon amour les ombres du lilas
Quand nos Jeudis volaient le meilleur des semaines.
Depuis qu’ils sont partis la belle que voilà
De ses lauriers coupés a jonché les fontaines.

Nageuse, orvet doré qui s’efface en soleil,
Reviens de ton oubli ! Je cherche le sillage
De ta forme en allée aux étangs du sommeil,
Pur loisir mon refuge où tremble le mirage.

La torpeur a gagné les domaines du frais,
Midi clôt la chanson des dernières laveuses,
L’heure est tout souvenir et tu réapparais
Au miroir étoilé des images heureuses.

Ton aspect peut changer, ou ton nom, ou ta voix
Sans que rien soit perdu dans l’accord qui nous lie :
Tu redeviens toujours la même qu’autrefois
— Et celle qui nouait la rose à l’ancolie.

Dans les bois de Loisy la fougère est profonde,
Une sente y conduit au bord de l’autre temps…
Sans un mot Adrienne a délaissé la ronde
Mais sa saur la remplace et m’entraîne en chantant.

Chimère dont j’ai vu le multiple visage
Combleras-tu jamais tous mes désirs trompés ?
Je ne sais, mais j’attends — et se fane l’image
Des belles du Valois sur les lauriers coupés.

(André Hardellet)

Illustration: Alexandre Jacques Chantron

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon papa (Michel Benoit)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



Je me souviens de mon papa
qui jouait et riait avec moi
et qui le soir venait m’embrasser.
Je ne le reverrai jamais plus
mon papa qui est mort en Algérie.

On me dit de ne pas en parler
car beaucoup d’autres ont été tués
dans cette guerre inutile et cruelle.
Mais je sais qu’il n’a pas pas fait de mal
mon papa qui est mort en Algérie.

Quand il y a une fête militaire
je ne peux pas y assister
il faut que je reste chez moi:
je dois faire oublier
mon papa qui est mort en Algérie.

Mais je voudrais tant qu’il revienne
qu’il me prenne à nouveau dans ses bras
que tout soit comme avant
et qu’il soit toujours avec moi
mon papa qui est mort en Algérie.

(Michel Benoit)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Entre le réel et l’imaginaire (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

Christian Schloe 82493873_b

Entre le réel et l’imaginaire, je choisirai le vrai :
ce qui deviendra vrai
parce que je l’affirmerai et qui, en échange,
répondra de moi..

(André Hardellet)

Illustration: Christian Schloe

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Fumée hivernale depuis le palais de la Suda (Abd al-Mâlik ibn Rizq)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015




Fumée hivernale depuis le palais de la Suda

D’un vol d’oiseau je franchis solitaire
les places et les rues,
jusqu’à arriver au nid couvert de givre
qui me parle au creux de l’oreille
de tous les lieux couverts de brume du lendemain.
Au pied de la montagne, le fleuve s’écoule au loin,
et la ville dort, blanche et hivernale.
En chaque feu palpite
la fête de la vie.
Absente, la neige fond.
De la muette chaleur des toits,
me parvient la fumée qui d’un pas serein emporte
la voix perlée et pure de la mort.

(Abd al-Mâlik ibn Rizq)

Illustration: Maurice Louvrier

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’art suprême du promeneur (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’art suprême du promeneur consiste à dégager dans ce qui l’entoure
une ressemblance avec des éléments de son histoire secrète…

(André Hardellet)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le rêve attend le petit jour (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

Christian Schloe - Austrian Surrealist Digital painter - Tutt'Art@ (89) [1280x768]

Le rêve attend le petit jour
Pour nous dérober ses merveilles
Et l’accord des ombres pareilles
Aux jeux secrets de notre amour…

(André Hardellet)

Illustration: Christian Schloe

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un écrivain n’oeuvre jamais qu’à vous conduire sur un seuil (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

Ernesto Arrisueño 1957 - Peruvian-born Australian painter - Tutt'Art@ (38) [1280x768]

Un écrivain n’oeuvre jamais qu’à vous conduire sur un seuil,
en vous confiant quelques clefs avant de s’esquiver :
il ignore si la bonne se trouve dans le lot
et si le château qu’il vous propose de cambrioler en vaut la peine…

(André Hardellet)

Illustration: Ernesto Arrisueño

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nos routes (André Hardellet)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2015



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nos routes, les routes pour nos souliers et nos pneus,
contournent toujours, même si droites, ce bouquet de lauriers,
ce chalet en ruine, cette rivière flâneuse où quelqu’un, jadis,
nous a fixé rendez-vous…

(André Hardellet)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :