Arbrealettres

Poésie

Dans le silence de la mémoire (Jacques Ancet)

Posted by arbrealettres sur 13 novembre 2015



Je peux refermer la porte, doucement,
pour ne pas déranger ton image.
Je sais qu’elle ne s’en ira pas,
que tu seras là, toujours, si je l’ouvre,
inclinée sur un livre. Si absorbée
que tu ne verras pas mes yeux fixer
cet instant: l’embrasure étroite
comme la vie, où, par avance,
tu restes pour moi gravée
dans le silence de la mémoire.

(Jacques Ancet)


Illustration: Francine Van Hove

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :