Arbrealettres

Poésie

ESQUIVE (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 16 novembre 2015



ESQUIVE

Nous buvions notre café dans le jardin, quand on vint nous
dire :
 » Eugénie est morte.  » Les fauteuils étaient en osier,
les verres davantage en verre.
Puis le soir tomba.
La pleine lune vint noircir les statues,
dans une inversion tranquille qui n’était en rien
une justification ou un refus, mais simplement une remarque.

(Yannis Ritsos)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :