Arbrealettres

Poésie

Le spectre (Sulayman ibn Hammûd)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2015




Le spectre

Me suis-je épris d’un rêve
ou le parfum de jasmin frais qui plane dans le hammam
n’est-il que le spectre d’une cause plus vraie?

Le tambour bat au coeur de la bataille.

Me faudra-t-il rêver encore, mon Dieu,
pour vivre et l’oublier?

(Sulayman ibn Hammûd)

Illustration: Jean Goujon

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :