Arbrealettres

Poésie

Tourment (Halwâ al-Abbâr « al-Miknâsiyya »)

Posted by arbrealettres sur 17 novembre 2015




Tourment

Naguère nos corps ne faisaient
qu’un seul corps, une seule âme.
Et toi, tu fus l’amant,
moi l’aimée, l’infortunée aimée.
A présent tu es mon seigneur et je suis ton épouse.

Voici le fruit d’une vie tourmentée
sur ce chemin plein de cailloux
que les orphelins appellent l’amour.

(Halwâ al-Abbâr « al-Miknâsiyya »)

 

 

2 Réponses to “Tourment (Halwâ al-Abbâr « al-Miknâsiyya »)”

  1. Joli poème.

Répondre à arbrealettres Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :