Arbrealettres

Poésie

En contemplant deux soeurs (Ahmad ibn Shuhayd al-Ansarî)

Posted by arbrealettres sur 19 novembre 2015




En contemplant deux soeurs
ayant perdu leur père à la guerre

De la rose blanche
jaillissent le lait et ma perle de la mélancolie.

De la rose rouge,
un jet de sang qui s’écoule du trou de la cuirasse.

(Ahmad ibn Shuhayd al-Ansarî)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :