Arbrealettres

Poésie

Archive for 21 novembre 2015

Chanson du chat (Tristan Klingsor)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



Chanson du chat

Chat, chat, chat,
Chat noir, chat blanc, chat gris
Charmant chat couché
Chat, chat, chat,
N’entends-tu pas les souris
Danser à trois des entrechats
Sur le plancher?
Le bourgeois ronfle dans son lit,
De son bonnet de coton coiffé,
Et la lune regarde à la vitre.
Dansez souris, dansez jolies,
Dansez vite
En remuant vos fines queues de fées.
Dansez sans musique tout à votre aise,
A pas menus et drus,
Au clair de lune qui vient de se lever,
Courez; les sergents de la ville dans la rue
Font les cent pas sur le pavé;
Et tous les chats du vieux Paris
Dorment sur leurs chaises
Chats blancs, chats noirs ou chats gris.

(Tristan Klingsor)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

S’essoufler (Benjamin Péret)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



fromage pg

S’essouffler

Ah fromage voilà la bonne madame
Voilà la bonne madame au lait
Elle est du bon lait du pays qui l’a fait
Le pays qui l’a fait était de son village

Ah village voilà la bonne madame
Voilà la bonne madame fromage
Elle est du pays du bon lait qui l’a fait
Celui qui l’a fait était de sa madame

Ah fromage voilà du bon pays
Voilà du bon pays au lait
Il est du bon lait qui l’a fait du fromage
Le lait qui l’a fait était de sa madame

(Benjamin Péret)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Cheval bleu (Madeleine Riffaud)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



Cheval bleu

J’avais un petit cheval bleu
Qui se promenait dans ma chambre
En liberté, crinière longue
Et des rayons sur ses sabots.

Il galopait sur le bureau
Sur les bouquins de l’étagère.
Il galopait, tête levée
Sur la steppe blanche des draps.

Il vivait d’un reflet
S’endormait chaque nuit
Dans le creux de mes mains
Comme font les oiseaux.

(Madeleine Riffaud)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Bain de soleil (Jacques Prévert)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



savon [800x600]

Bain de soleil

La salle de bains est fermée à clef
Le soleil entre par la fenêtre
et il se baigne dans la baignoire
et il se frotte avec le savon
et le savon pleure
il a du soleil dans l’oeil.

(Jacques Prévert)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le rêve de la lune (Marie Botturi)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



Le rêve de la lune

Si la Lune brille
Quand tu dors,
C’est pour planter
Des milliers de soleils pour demain.

Si tout devient silence
Quand tu dors,
C’est pour préparer
Le chant des milliers d’oiseaux
Et dorer les ailes des libellules.

Si la Lune tombe dans tes bras
Quand tu dors,
C’est pour rêver avec toi
Des milliers d’étoiles.

(Marie Botturi)

Illustration: Leon-Francois Comerre

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



Il y a une étoile mise dans le ciel pour chacun de nous,
assez éloignée pour que nos erreurs ne viennent jamais la ternir.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

J’écris avec une balance minuscule (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015



J’écris avec une balance minuscule
comme celles qu’utilisent les bijoutiers.
Sur un plateau je dépose l’ombre
et sur l’autre la lumière.
Un gramme de lumière
fait contrepoids à plusieurs kilos d’ombre.

(Christian Bobin)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 4 Comments »

Pas de joie plus violente (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015




Pas de joie plus violente que de trouver une âme pure:
on voudrait mourir sur-le-champ.

(Christian Bobin)

Illustration: Herbert Draper

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai toujours l’espérance de grandes choses (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015




J’ai toujours l’espérance de grandes choses.
J’ignore en quoi elles consistent et je les attends
sans impatience. Il est même possible qu’elles
soient déjà venues sans que je m’en sois rendu
compte. Mon âme est comme un chien en arrêt
devant un buisson, aux aguets d’un gibier proche
et invisible. Bien sûr je n’attrape jamais rien,
aucune proie, juste, et c’est suffisant, la certitude
éblouie d’avoir entrevu une chose plus grande
que ma vie et pourtant accordée à elle, une
lumière si pure qu’elle en est presque cruelle.

(Christian Bobin)

Illustration: Svetoslav Stoyanov

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Les vivants apparaissent et disparaissent (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2015




Les vivants apparaissent et disparaissent autour de moi
comme les colombes qui sortent des mains vides du magicien.
J’ai beau regarder attentivement ces mains,
je ne trouve aucune explication.

(Christian Bobin)

Illustration

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :