Arbrealettres

Poésie

La splendeur du poète (Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2015




La splendeur du poète

Soudain il leva les yeux vers les étoiles
et d’une voix tremblante leur dit :

Je jette de la lumière sur la terre dévastée
que, d’un pas altier, tu abandonnes aux ténèbres.

(Hishâm ibn Halid al-Zebrun)

Illustration: Esteban Navarro

 

3 Réponses to “La splendeur du poète (Hishâm ibn Halid al-Zebrun)”

  1. Mireille Gaglio said

    Oui, la poésie est une lumière intérieure qui brûle le poète et jette une lueur sur son lecteur…

  2. A reblogué ceci sur Maître Renard.

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :