Arbrealettres

Poésie

Archive for 24 novembre 2015

Fleur d’étranger (Bernard Flucha)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




Fleur d’étranger

J’habite le village en lacets de ma mémoire
les rideaux tirés sur mes fenêtres
l’antre melliflue d’un corps à portée d’odeur profonde

J’habite la levée d’un voile
qu’une main buissonnière me tend au-delà de ses ponts

J’habite le coeur au vagabond de quelques traits humides
le reflet alizé d’un souffle de bitume
une arche
un instantané de porte

J’habite une photographie du puzzle de mes saisons
une étoile rouge nimbée de rais et de lumière naine
une embrasure de feu

J’habite un instant de pluie

J’habite le village enlacé de ta mémoire

(Bernard Flucha)

Poète découvert chez Lara ici


Illustration: René Magritte

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Quand je te vois sourire (Mikhail Lermontov)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




Quand je te vois sourire,
Mon coeur s’épanouit,
Et je voudrais te dire,
Ce que mon coeur me dit !

(Mikhail Lermontov)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 4 Comments »

Les jours ajournés (Teresa Rita Lopes)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015



Les jours ajournés

Un jour
un jour nous lâcherons tous les chevaux
du grenier
leurs crinières au vent inonderont
le temps

Un jour
les gestes se détacheront
de notre corps
chercheront en pleine lumière
leur forme nette
leur contour exact
leur envie de s’envoler

Un jour l’amour sera
Un jour l’amour sera
plonger les mains dans l’eau limpide
boire

Un jour notre corps
sera réel
Un jour il y aura des plages
et notre corps saura par coeur
la courbe de l’horizon

Un jour il y aura des monts et des montagnes
et des versants et des cimes et des racines et des pierres
et nous apprendrons à nos pieds à nos enfants
la façon de monter
libres

Un jour nous arracherons de nous ces gestes qui nous font mal
ces gestes avortés ou que nous n’avons pu faire

Un jour nous ferons un feu de gestes
et de mots
vieux
un grand feu
qui réchauffe
qui flambe
et nous sauterons comme jadis
au temps où l’on fêtait la Saint-Jean

Un jour
un jour ce ne sera plus le jour ajourné
passer la main exténuée
sur le dos maigre du cheval clandestin
un jour sera tout de suite aujourd’hui
Un jour sera

Un jour le courage sera une petite
pierre
Toucher d’une main sûre
la cible

Un jour

Le jour
c’est urgent

Un jour nous serons morts

***

Os dias adiados

Um dia
um dia soltaremos todos os cavalos
do sôtâo
suas crinas soltas inundarâo
o tempo

Um dia
os gestos hâo-de soltar-se
do corpo
buscar em plena luz
sua forma nitida
seu contorno exacto
sua vontade de voar

Um dia sera o amor
Um dia o amor sera
mergulhar as mâos na agua limpida
beber

Um dia nosso corpo
sera verdade

Um dia havera praias
e o corpo sabera de cor a curva
do horizonte

Um dia havera montes e montanhas
e vertentes e cumes e raîzes e pedras
e ensinaremos a nossos pés a nossos filhos
o jeito de subir
à solta

Um dia arrancaremos de nos os gestos que nos doem
que abortamos ou nào chegamos a fazer

Um dia faremos uma fogueira de gestos
e palavras
velhas
uma fogueira grande
que aqueça
que faça fogo
e havemos de salta-la como dantes
quando festejavamos o S. João

Um dia
um dia nâo sera mais o adiado dia
passar a mâo exausta
pelo dorso magro do cavalo clandestino
um dia sera logo sera Hoje
Um dia sera

Um dia a coragem sera uma pequena
pedra
Ferir com mao certeira
o alvo

Um dia

O Dia
urgentemente

Um dia seremos mortos

(Teresa Rita Lopes)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

POÈME POUR EMILY DICKINSON (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




POÈME POUR EMILY DICKINSON

De l’autre côté de la nuit
son nom l’attend,
son désir subreptice de vivre,
de l’autre côté de la nuit !

Quelque chose pleure dans l’air,
les sons dessinent l’aube.

Elle pense à l’éternité.

(Alejandra Pizarnik)

Quelques Poèmes d\’Emily ici

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HEURE DES MIRAGES (André Pieyre de Mandiargues)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




L’HEURE DES MIRAGES

Quand se tait la stupide intelligence
Quand la raison tombe au plus bas
Sous la noble tyrannie du rêve
Alors tu surgis comme une faux
Femme longtemps souhaitée
Tu te lèves comme la lune
Sur la plaine brûlée des eaux
Et ton reflet d’acier pâle et de nacre
Argente mon esclavage,

Tu domines un désert qui est moi-même
Et la lumière que tu répands
Fait paraître des étangs et des tours
Des châteaux illusoires
Les quatre féeries élémentaires,

L’aiguille de ton regard
Signe l’heure des mirages.

(André Pieyre de Mandiargues)

Illustration: Jerôme Bosch_Tentation de Saint Antoine

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VERS D’ALBUM POUR SOSNITSKAÏA (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




VERS D’ALBUM POUR SOSNITSKAÏA

Ô vous qui unissez au plus glacé des coeurs
le charme de vos yeux qui brûlent,
il faut être un peu fou pour vous aimer, vraiment,
et bien plus fou pour ne point vous aimer.

(Alexandre Pouchkine)

Illustration: Zinaïda Serebriakova

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SEUL UN NOM (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




SEUL UN NOM

alejandra alejandra
en-dessous il y a moi
alejandra

(Alejandra Pizarnik)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , | Leave a Comment »

Ecriture (Marcelin Pleynet)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




Ecriture

et dans le soleil
un vol de corbeaux
sur les labours
derrière la charrue

(Marcelin Pleynet)

Illustration: Jean François Millet

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Nos confidents sont feux follets (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015



Nos confidents sont feux follets
Pauvres et laids nés de la peur
N’avons pour amants que reflets
Mais elle est vraie notre douleur.

Bel oiseau de la nuit
Belle armée de la pluie
Belle ombre de l’ennui
Bel oeil noir de mon puits
Sommes belles de nuit.

(Georges-Emmanuel Clancier)


Illustration: Pierre-Yves Vigneron

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute la vie tendant vers ce point (Jacqueline Risset)

Posted by arbrealettres sur 24 novembre 2015




toute la vie tendant vers ce point
vers ce point vide

vers ce toi qui n’est pas un être
un manque

(Jacqueline Risset)

Illustration: Gilbert Garcin

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :