Arbrealettres

Poésie

Archive for 29 novembre 2015

Même pur le désert s’adoucit (Ernest Delève)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

Goyo Dominguez _500

Même pur le désert s’adoucit tu te mires
Dans l’eau qui lui sourit à la bouche désir
De t’offrir le secret de sa meilleure source
C’est ton heure et pour toi les mirages se couchent

Je te vois et le beau temps de la journée
Où j’ai vécu sans y voir clair
Enfin prend corps pour m’éclairer
Sur les baumes qui ont fleuri
En ton absence à notre insu
Tu en es toute imprégnée

Toi la trouvaille tu viens parée
D’un fin collier d’instants perdus
Qui ont perlé de mes pensées
D’où mon amour était exclu

Ton art parfait entre les lignes
Chasse le blanc confus de n’être
Que la fumée autour des signes
Où les flammes n’ont pas pu naître

Quand la mémoire en secret rêve
Profond contre l’oubli forcé
Tu sors réelle de l’absence
Naturelle de ta légende
Suggérée insinuante
Innocente de tes tours

Tu vis heureuse entre les ombres
Ouvrant mon livre à deux battants
Et consacrant cette fenêtre
A la lumière du satin
Au filigrane de tes veines
Au grain le plus fin du destin
A la nacre ayant la peau chaude
Au miroir que tu mets que tu ôtes

Mon livre comme un lit ouvert
Où je te trouve et je te perds

(Ernest Delève)

Illustration: Goyo Dominguez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LIBERTE CHERIE (Ernest Delève)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

Giampaolo Ghisetti__Forse_g

LIBERTE CHERIE

Quand on t’adresse la parole
On dit que tu es timide
Et l’on te défend de répondre

Quand on t’invite
On dit que tu as horreur du monde
Et l’on te défend de sortir

Quand on danse
On dit que tu es boiteuse
Et l’on te défend de marcher

Quand on demande ta main
On dit que tu penses au couvent
Où l’on voudrait t’enfermer

Quand on chante on t’envoie prier
Quand on écrit la vérité
On éteint pour t’empêcher de lire

Mais tu viendras à la fête
Et les chants que tu inventes
Tes enfants les connaîtront

(Ernest Delève)

Illustration: Giampaolo Ghisetti

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

MADRIGAL (Ernest Delève)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

MADRIGAL

Voici de ces poisons préparés par l’automne
Herbes folles par qui se calment les douleurs
Bouillons noirs de la nuit où bout la belladone
Sur un bruit de sanglots la coupe de sueurs

Belle dame voici la rose qui restait
La rose noire ouvrant le sommeil de ses lèvres
Le philtre composé de vos propres bienfaits
L’aréole de soif où perle un lait funèbre

C’est la seule un pétale déjà se détache
Songez-y c’est la fleur préférée du vent
De panique une larme a plus d’attaches que
Sur terre cette fleur c’est la fin c’est la fin

(Ernest Delève)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oublié là (Pierre Albert-Birot)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

Oublié là

Au plus profond d’un jour de fête
Bien enfermé chez moi
J’ai cru soudain que les hommes
Avaient filé sur une autre planète
Ils m’avaient oublié là

(Pierre Albert-Birot)

Illustration: Quercia

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Vie rêvée (Alain Eludut)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015


femme

 

La vie rêvée est la vraie vie.
Le corps levé, les chants les bras – légers
et la taille, fine, les seins
qu’on masse avec envie
sans comprendre la chair
suspendus à la misère.
Autour de nous les arbres
souffle, course
et sauter sur nos pieds la langue inarticulée.

(Alain Eludut)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Un poème nous hante (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

Ernesto Arrisueño 1957 - Peruvian-born Australian painter - Tutt'Art@ (47) [1280x768]

Un poème nous hante
qui soit l’hôte des différences,
et ainsi porté à pulvériser les genres…

(Michel Deguy)

Illustration: Ernesto Arrisueño

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Qu’y reste-t-il (Aragon)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015


Qu’est-ce à la fin que l’être emporte
Dans la fixité de ses yeux
Qu’y reste-t-il qui fut les cieux
Avec lui quelle étoile avorte

(Aragon)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lézarde entre deux nuits (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



Lézarde entre deux nuits

Les ajoncs, la pierraille au sursis de l’hiver,
Haute ruine aux lambeaux de songe,
Tous les siècles de l’obscur dans le vent,
La vallée, le grand pays familier et désert.
Le couple né de ces granits, de ces racines,
Et moi qui porte au fond des mots, au fond du sang
Je ne sais quel appel, je ne sais quel écho
De ce passage de serfs et de guerriers,
De vagabonds, de paysans et de rois,
D’enfances tenaces et terrifiées,
L’effrayante ou miraculeuse saveur
D’une lézarde entre deux nuits.

(Georges-Emmanuel Clancier)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui ne dépend pas de nous (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 
Ce qui ne dépend pas de nous

C’est ce doit être la rencontre flegmatique
Dans la lice balayée aucune trace d’humeur mais la croissance
Des tapis la succession des vignes
L’étonnante sortie de coffret des prés en fin d’après-midi
Aucun désir n’est exaucé
les choses d’ici font figure pour ici
Elle dit Tu me persécutes
Nous avons oublié ce que nous trahissons

(Michel Deguy)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Rien ne transgresse (Stéphane Mallarmé)

Posted by arbrealettres sur 29 novembre 2015



 

Carry Akroyd   barnluisgan with swans

Rien ne transgresse
les figures du val, du pré, de l’arbre

(Stéphane Mallarmé)

Illustration: Carry Akroyd 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :