Arbrealettres

Poésie

Des portes s’ouvrent, des fenêtres se dévoilent (Paul Eluard)

Posted by arbrealettres sur 3 décembre 2015


klimt_fable

Des portes s’ouvrent, des fenêtres se dévoilent
Un feu silencieux s’allume et m’éblouit
Tout se décide je rencontre
Des créatures que je n’ai pas voulues

(Paul Eluard)

3 Réponses to “Des portes s’ouvrent, des fenêtres se dévoilent (Paul Eluard)”

  1. yayamarieke said

    Sait-on jamais ce qu’on veut ?

  2. Lara said

    Encore les fenêtres ..
    Tout un monde à decouvrir et qu’on ne choisit pas ..et la rencontre , qui me rappelle Chedid :

    « Explore cette trame-de-nous où l’univers s’ avive
    Le coeur transpercé de lucarnes.
    Reconnais la rencontre
    Sacre l’éphémère. »
    (Andrée Chédid)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :