Arbrealettres

Poésie

Archive for 5 décembre 2015

Avec le regard simple (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Avec le regard simple,
revient la force pure.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

L’eau n’a pas de visage (Marcel Havrenne)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



L’eau n’a pas de visage
parce qu’elle ne reflète
que le présent.

(Marcel Havrenne)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Qu’est-ce que l’amour? (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Qu’est-ce que l’amour?
C’est ce que personne ne sait.
Mais qu’est-ce que personne?
C’est chacun de nous dans le secret de sa vie engloutie.
L’amour s’adresse en nous au plus intime,
à ce qui, dans le plus intime de nous,
est sans visage, sans forme et sans nom: personne.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un livre, un vrai livre (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Un livre, un vrai livre,
ce n’est pas quelqu’un qui nous parle,
c’est quelqu’un qui nous entend,
qui sait nous entendre.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Je sens mon visage s’éclairer (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Friedrich von Amerling-« L'Orientale »]

Je sens mon visage s’éclairer
comme si le livre sur lequel je me penche
était une bougie.

(Christian Bobin)

Illustration: Friedrich von Amerling

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’amour est le miracle (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



L’amour est le miracle d’être un jour entendu jusque dans nos silences,
et d’entendre en retour avec la même délicatesse.

(Christian Bobin)

Illustration: Rémy Disch

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | 1 Comment »

Regarde moi! Regarde moi. (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Regarde moi! Regarde moi.
Vous vous dites: les chevaux aussi demandent ça,
et les arbres et les fous et les pauvres,
et tout ce qui passe dans le temps – pour un temps.
Partout l’appel, partout l’impatience de la gloire, d’être aimé, reconnu,
partout cette langueur de l’exil et cette faim d’une vraie demeure
– les yeux d’un autre. Regarde moi! Regarde moi.

(Christian Bobin)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La poésie avance pieds nus (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



La poésie avance pieds nus, on ne l’entend pas,
une phrase claque sur la page, on se retourne :
elle vient d’entrer, la gitane.

Elle fait de notre âme un panier d’osier.
Elle nous parle des agencements secrets
des fleurs et des étoiles.

(Christian Bobin)

Illustration: Fabienne Contat

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Marcher dans la nature (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Marcher dans la nature,
c’est comme se trouver dans une immense bibliothèque
où chaque livre ne contiendrait que des phrases essentielles.

(Christian Bobin)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Comme ils sont parfois loin (Christian Bobin)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015



Bo Bartlett

 

Comme ils sont parfois loin de mériter ce nom,
ceux que nous avons coutume d’appeler « nos proches ».

(Christian Bobin)

Illustration: Bo Bartlett

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :