Arbrealettres

Poésie

INCANTATION (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015




INCANTATION

S’il est vrai que pendant la nuit,
Quand au sommeil chacun succombe,
Quand du ciel la lune qui luit
Glisse sur la pierre des tombes,
S’il est vrai qu’en cette heure-ci
Sont désertés les cercueils sombres,
J’attends Leila, j’invoque l’ombre:
Accours vers moi, ici, ici!

Apparais, ombre Bien-aimée,
Pâle, froide comme l’hiver,
Comme avant d’être séparée,
Telle la mort marqua ta chair.
Viens, comme un astre au loin surgi,
Comme un bruit léger, une haleine,
Comme une vision malsaine,
Ça m’est égal: ici, ici!…

Si je t’appelle, ce n’est pas
En reproche aux gens dont la haine
Fut la cause de ton trépas,
Pour les secrets que mort entraîne,
Ni parce que le doute aussi
Me brise, mais dans ma tristesse,
Pour dire que j’aime sans cesse,
Sans cesse toi, ici, ici.

(Alexandre Pouchkine)

Une Réponse vers “INCANTATION (Alexandre Pouchkine)”

  1. Mireille Gaglio said

    L’amour au-delà de la mort, c’est l’éternité du ou de la défunte…

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :