Arbrealettres

Poésie

LE TALISMAN (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015




LE TALISMAN

Là où la mer toujours mouvante
Bat sur des rocs inhabités,
Là où la lune est plus brillante,
Dans la douceur du soir tombé,
Là où dans son harem raffine
Tous ses plaisirs le musulman,
Une sorcière très câline
M’a confié un talisman.

Elle me dit, la caresseuse
«Conserve-le, mon talisman
Car sa force est mystérieuse,
Je te l’ai donné en t’aimant.
Dans l’ouragan, dans la tempête
Ou si tu es faible ou mourant,
Il ne sauvera pas ta tête,
Oh mon chéri, ce talisman.

Il n’est pas fait pour la conquête
Des richesses de l’Orient;
Les admirateurs du Prophète,
Il n’en fera pas tes manants.
Et loin des terres étrangères,
Sur le sein que tu aimes tant,
Vers ton pays, ne compte guère
Que t’emporte mon talisman.

Mais quand devant des yeux perfides,
Tu te sens soudain succomber,
Quand, la nuit, une lèvre humide
T’embrasse sans vraiment t’aimer,
Contre les nouvelles souffrances
Du coeur, contre tous les tourments,
Les trahisons, les négligences,
Te protège mon talisman.»

(Alexandre Pouchkine)

 

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :