Arbrealettres

Poésie

Ne chantez plus pour moi, la belle (Alexandre Pouchkine)

Posted by arbrealettres sur 5 décembre 2015




Ne chantez plus pour moi, la belle,
ces tristes chants de Géorgie :
ils réveillent la nostalgie
d’une autre vie, d’autres rivages.

Ce que vos inflexions cruelles
me rappellent, c’est, hélas !
la nuit, la steppe, un clair de lune,
un visage innocent, lointain et douloureux.

Cette ombre fatidique et chère,
je l’oublie dès que je vous vois,
mais son image reparaît
pour peu que votre voix résonne.

Ne chantez plus pour moi, la belle,
ces tristes chants de Géorgie :
ils réveillent la nostalgie
d’une autre vie, d’autres rivages.

(Alexandre Pouchkine)

Illustration

 

6 Réponses to “Ne chantez plus pour moi, la belle (Alexandre Pouchkine)”

  1. Mireille Gaglio said

    Merci de cet intermède musical et dansant qui éveille en nous une tout autre nostalgie… et illustre au mieux ce poème de Pouchkine.

    • arbrealettres said

      J’ai eu du mal à trouver une Géorgienne en costume! Et pas vraiment de chants mais bon cette danse nous met un peu dans l’ambiance
      Oui c’est étrange que l’on éprouve nous aussi de la nostalgie… ce n’est pas à priori dans ma culture en tout cas… de mes ancêtres tous bretons!
      Mais bon le Folklore fait parti de nos racines à tous finalement…
      Merci Mireille de ton commentaire ((-:

  2. Brigitte said

    Dieu que cette nostalgie est belle !!!

  3. Brigitte said

    Quand le présent est beau , alors c’est un présent un « cadeau » merveilleux

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :