Arbrealettres

Poésie

Chansons d’amant (Gustave Kahn)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2015



Chansons d’amant

Je rêvais d’un oiselet
qu’un enfant cruel torturait
pour sentir palpiter ses flancs.

Je rêvais d’une terre comme maternelle
avec des siestes d’ombre et des frôlis d’ailes
et des allées de rêves blancs.

Je rêvais comme d’une sœur
aux lèvres uniques de douceur
et belle et chaste et femme et sœur.

(Gustave Kahn)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :