Arbrealettres

Poésie

Vos corps fins comme des anguilles (Louis Calaferte)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2015



 

Sergey Kondrashov 0038 [1280x768]

Vos corps fins comme des anguilles
la lente courbe de vos reins
cette arrogance de vos seins
je vous ai tant aimées ô filles

Ces lingeries qui vous habillent
le secret de troubles desseins
des yeux aux regards inhumains
je vous ai tant aimées ô filles

Passager souvent clandestin
je voyage dans vos lointains
vertiges bleus de jeunes filles

(Louis Calaferte)

Illustration: Sergey Kondrashov

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :