Arbrealettres

Poésie

Archive for 18 décembre 2015

Je me suis endormie dans la douceur des chats (Michelle Caussat)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



Je me suis endormie dans la douceur des chats,
la télé contre leur pelage.
J’ai écrit comme on rêve,
la lumière m’a rassurée.
J’ai gravi bien des escaliers,
j’ai pleuré sur bien des tombes.
Je me suis sentie espionnée,
comme par l’œil d’un poisson mort.
La belle pluie bleue m’a lavée de tous ces mystères,
m’a défaite comme une fleur.
Maintenant qu’il fait nuit,
dans la compagnie d’un chat blanc et roux,
j’égrène des fruits de mémoire,
je tâche d’attendre le jour.
Il viendra, avec ses voitures et ses paroles,
déchirant le foulard d’un songe,
crevant la rue de Klaxons et de détritus.
Le chat s’est endormi,
la nuit est comme un ventre de Mère,
oui je vais l’attendre encore,
dans l’odeur des tilleuls, de la menthe,
dans la dentelle des papillons.

(Michelle Caussat)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

MOUVEMENT DE VOILE (Christophe Real)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



MOUVEMENT DE VOILE

Si les poissons-clowns font rire les baleines
Si les bouées tintent sous le flot des proues
Si les pieds-de-biches jouent à tire-d’aile
A danser au rythme des requins-marteaux

Que les poissons-lunes éclairent l’abîme
Que l’étoile de mer colmate le rafiot
Que tes doigts d’oursin comme des algues vives
Caressent les vagues qui lorgnent ma peau

(Christophe Real)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Puzzle (Francis Dannemark)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



Puzzle

Combien de vies dans une vie ?
C’est comme demander combien de pièces
dans un puzzle, dit-il. L’un en compte douze,
l’autre douze fois plus, il en faudra mille ici,
là quarante. Et chemin faisant,
on comprend que chacun aura
très exactement le temps
de compléter le sien, et que le nombre
de pièces n’aura rien signifié,
et que le temps lui-même,
cent ans, dix secondes, n’aura jamais été
qu’un instant,
une fabuleuse fraction
d’éternité.

(Francis Dannemark)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis probablement un homme mauvais (Franck Venaille)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



Je suis probablement un homme mauvais.

Grinçant de haine
quand ma salive malade coule de mes lèvres,
là, sur ma poitrine.

Demandez-moi d’être heureux
et me voici lamentable et quelconque,
vie ne se vaut qu’en lambeaux
épars sur un mur lépreux.

Enfant, j’aimais l’intimité des bas noirs,
il m’en reste une attirance envers ce qui brûle,
ce qui exalte, ce qui fuit, hélas.

A pleine bouche je mords de rage,
puis solitaire,
toujours vers l’ombre,
m’enfuis.

J’ai peur.
Je pleure.
Ah, trop sensible suis.

(Franck Venaille)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’amour a commencé bien avant nous (Philippe Mac Leod)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



L’amour a commencé bien avant nous.
D’étage en étage,
il glisse le long des nues
scintille sur la goutte
qui lentement se forme
au bout de la branche,
puis roule au creux de nos mains.

L’amour vient d’en-haut.
Il est tout ce qui tombe,
tout ce qui plie ou descend.

Le cœur va vers le haut.
Il monte comme la flamme.
Il aspire vers le haut
pour le rejoindre à mi-chemin.

L’amour est simple.
Il dort dans les replis de nos travaux.
Entre nos gestes,
entre nos pensées hésitantes,
il emplit tous les vides
que nous laissons.

Il somnole sur les étagères.
Dans le désordre immobile
d’une après-midi silencieuse.

Plus léger, plus libre
et plus insaisissable
que les brefs éveils
qui parfois nous traversent
et font gémir nos chairs.

(Philippe Mac Leod)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poème (Francis Dannemark)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



Poème

Dans les vociférations des fous de guerre,
dans le cliquetis assourdissant de l’or,
dans le vacarme vaniteux des marchands,
dans le hurlement des sirènes ambulancières,

dans le tintamarre croassant des politiciens,
dans le tumulte des écrans petits et grands,
dans les tempêtes rhétoriques des théologiens,
dans le silence terrifiant de l’amour absent,

essayer,
au moins une fois,
la petite voix d’un poème.

(Francis Dannemark)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Nombreux sont les jours de deuil (Sora)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015


 

Quand on les compte tous
nombreux sont les jours de deuil

(Sora)

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Le saule dans le jardin (Ryota)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015


 

Fâché je rentre
le saule
dans le jardin

(Ryota)

Illustration

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

En rang (Shiki)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015


 

Des pots de fleurs
en rang
chez le coiffeur

(Shiki)

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , | 2 Comments »

Avec le riz des bouddhas (Rigyû)

Posted by arbrealettres sur 18 décembre 2015



 

Ce matin encore
avec le riz des bouddhas
il calme sa faim

(Rigyû)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :