Arbrealettres

Poésie

AKR CAAR (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2015




AKR CAAR

« Je suis ton âme, Nikoptis. J’ai veillé
Cinq millénaires durant, mais tes yeux morts
Ne bougeaient pas, ne répondaient pas à mon appel,
Et tes membres légers, où je bondissais, flamme de vie,
Ne brûlent pas avec moi ni avec le safran.

Vois, l’herbe tendre avait fleuri pour soutenir
Ta tête et l’embrasser d’une myriade de langues;
C’est aussi ce que j’attendais de toi.
J’ai lu tout l’or du mur
Et usé ma pensée sur ses signes.
Et rien de nouveau n’a jamais surgi.

J’ai été bonne. Vois, j’ai laissé les jarres scellées,
Te lèveras-tu pour réclamer ton vin?
Et j’ai gardé intactes tes tuniques.

Oh ingrat! Comment oublier?
– La rivière, voici longtemps…
La rivière? Tu étais jeune alors.
Et trois âmes vinrent à ta rencontre…
Et je vins.
Et je coulai en toi, pour les défaire
Ah j’ai été ton intime, j’ai connu tes secrets.
N’ai-je pas touché tes paumes et tes doigts,
Coulé en eux et à travers toi jusqu’aux talons?
Comment? N’étais-je pas toi et Toi?

Et nul soleil ne vient me secourir
Et je suis déchiqueté par l’ombre,
Et nulle lumière ne bat contre moi et tu ne dis
Pas un mot, jour après jour.
Oh je pourrais m’enfuir, malgré les signes
Et leur art subtil sur la porte, m’enfuir
À travers les champs trop verts…

Non, tout est plus calme ici :
Je ne pars pas. »

(Ezra Pound)

 

 

2 Réponses to “AKR CAAR (Ezra Pound)”

  1. jJean-Baptiste Besnard said

    Texte riche de substance, parfois un peu verbeux mais plein de sensualité

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :