Arbrealettres

Poésie

Vertiges bleus de jeunes filles (Louis Calaferte)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2015



Vertiges bleus de jeunes filles

Vos corps fins comme des aiguilles
la lente courbe de vos reins
cette arrogance de vos seins
je vous ai tant aimées ô filles

Ces lingeries qui vous habillent
le secret de troubles desseins
des yeux aux regards inhumains
je vous ai tant aimées ô filles

Passager souvent clandestin
je voyage dans vos lointains
vertiges bleus de jeunes filles

(Louis Calaferte)

Illustration: David Hamilton

 

4 Réponses to “Vertiges bleus de jeunes filles (Louis Calaferte)”

  1. vertiges bleus de jeunes filles..; Ah! comme c’est bon de vous retrouver, l’Arbre, après un mois de pause…

  2. Lara said

    Un poème pour les verts galants 😀

    Un vertige se doit d’être bleu n’est-il pas ? 🙂

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :