Arbrealettres

Poésie

DISCOURS POUR PSYCHÉ DANS LE LIVRE D’OR D’APULÉE (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 21 décembre 2015




DISCOURS POUR PSYCHÉ
DANS LE LIVRE D’OR D’APULÉE

Toute la nuit, et comme le vent se tient
Dans les cyprès, il se tenait
Sans me prendre, sinon comme l’air qui nous caresse
Tout près, et, comme les pétales de fleurs en tombant
Vacillent et semblent éviter la terre, il semblait
Sur moi planer, léger comme les feuilles,
Plus près de moi que l’air,
Et la musique qui coulait en moi semblait ouvrir
Mes yeux sur des couleurs nouvelles.
O vents, quel vent peut rivaliser avec sa légèreté!

(Ezra Pound)

Illustration: Jacques-Louis David

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :