Arbrealettres

Poésie

Et la vie s’enfuit comme une musaraigne (Vail De Lencour)

Posted by arbrealettres sur 23 décembre 2015




Cui dono lepidum novum libellum
Et les jours ne sont pas assez remplis
Et les nuits ne sont pas assez remplies
Et la vie s’enfuit comme une musaraigne
Sans froisser l’herbe…

(Vail De Lencour)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :