Arbrealettres

Poésie

Archive for 2 janvier 2016

INTERLUDE (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




INTERLUDE

Un nom sur ta bouche.
Une voix se meurt.
Un rayon s’efface
du seuil étoilé.

Le calme endort feuillage et cime.
Le charme unit frissons et lèvres.

Une harpe frémit au loin :
Airs d’autrefois, paroles dites.
Caresses lentes des doigts fins
sur les corolles interdites…

(Jacques Rabemananjara)

Illustration: Gustavo Mancinelli

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Là-bas, là-bas (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




Là-bas, là-bas,
aux limites de tes yeux bleus,
se profilent parmi tes charmes, ô Sibylle,
les rives du bonheur,
deux cygnes fabuleux
harmonieusement
glissent sur le sommeil des ondes immobiles.
Ton destin est le mien!
Cygne blanc, cygne noir que pousse à la dérive
le haut courant de l’aventure.

(Jacques Rabemananjara)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cette petite espérance (Péguy)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016


 


 

Cette petite espérance
qui sauterait à la corde
dans les processions…

(Péguy)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Voici le lieu du monde (Charles Péguy)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016



 

Voici le lieu du monde
où tout devient enfant

(Charles Péguy)

Illustration: Alex Alemany

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Grenadine (Raymond Radiguet)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




Grenadine

Amour! Moins bénigne des fièvres!
Rien que la regarder m’enivre.
Grenadine, couleur des lèvres
Qui de tous chagrins me délivrent.

(Raymond Radiguet)

Illustration: Martine Alison

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Ici frissonne le jonc (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




Ici frissonne le jonc de la prime renaissance
et la moire influée au mouvement de parabole de ta poitrine
cette marée analeptique aspirant goulûment l’effluve exsangue de la lune

(Jacques Rabemananjara)

Illustration: Annie Lopez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Viens, entr’ouvre la porte (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




Puisque nos battements
S’espacent davantage,
Que nos cœurs nous échappent
Dans notre propre corps,
Viens, entr’ouvre la porte,
juste assez pour que passe
Ce qu’il faut d’espérance
Pour ne pas succomber.
Ne crains pas de laisser
Entrer aussi la mort,
Elle aime mieux passer
Par les portes fermées.

(Jules Supervielle)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Coeur en feu (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




Nous franchissons ici le domaine interdit :
Le royaume secret nous livre sa magie,
Les dieux y font fleurir mystère et liturgie
Jusque sur les cailloux que les ans ont verdis.

Ici tout est sacré comme tout est symbole :
Ce vieil arbre aux troncs tors et noirs de termitière,
la mousse, la liane et l’algue et l’herbe entière,
ce flot où l’arc-en-ciel lance son discobole.

Tout ici porte encor le poids d’or et l’empreinte
du temps où s’élançant dans la plus chaste étreinte,
la terre unie au ciel formait le paradis.

Lançons le grand défi : revivre, amants hardis,
coeur en feu, ces instants proches de la naissance
du monde et dévorer l’aurore en son essence.

(Jacques Rabemananjara)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Il m’en souvient (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




Que de poussière sur la route et que de pourpre à l’horizon!
Quel temps fait-il là-bas en amont de l’Ivoundre où j’ai planté des flamboyants!

Il m’en souvient,
c’était le vendredi antépénultième.

(Jacques Rabemananjara)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 1 Comment »

D’autres fleurs (Roland Dubillard)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016




L’un donne et l’autre reçoit
Mais ce qui fait dire que les fleurs sont données
Ce ne sont pas les fleurs cueillies par l’un
Ce sont d’autres fleurs qui poussent à travers les fleurs

(Roland Dubillard)


Illustration: Octavio Ocampo

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :