Arbrealettres

Poésie

On est toujours au bord (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 2 janvier 2016



On est toujours au bord,
Même quand le bord n’est pas visible,

Qu’on ne voit pas de haie,
D’orée, de liseré, de muret, de muraille,
De garde-fou, de goémon séché,
De coquillages morts.

S’il n’y a pas de bord
Tu en fais pour te dire

Que tu es arrêté.

(Guillevic)

Illustration: ArbreaPhotos

3 Réponses to “On est toujours au bord (Guillevic)”

  1. yayamarieke said

    On est toujours partout puisque chaque point connaît « son » Nord, Sud, Est etc.
    Au fait un point – ce que nous représentons dans l’univers – peut avoir toutes les dimensions possibles, de immense vers microscopiquement invisible.
    La seule chose qui change, notre réalité, est point le point mais la référence : -))
    Point : -))).

    • arbrealettres said

      OH!! Ca c’est une BELLE surprise! (((-: Merci de ton GRAND passage Miroir j’espre que tu vas bien (-: on ne sait « point » grand chose en fait! Il y a mme des thories qui expliquent que deux particules s’loignant l’une de l’autre la vitesse de la lumire peuvent inter-agir instantanment … en fait elles seraient un seul et mme « objet » peut-tre une super-corde…

      Ch 🙂

      ________________________________

  2. […] Source : On est toujours au bord (Guillevic) […]

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :