Arbrealettres

Poésie

Cette nuit est à nous, ma Bien-Aimée ! (Jacques Rabemananjara)

Posted by arbrealettres sur 5 janvier 2016




Cette nuit est à nous, ma Bien-Aimée ! Et vois
comme tout s’abandonne à tes moindres caprices :
Des bruits de sabots d’or se font, là-haut, complices
du grand souffle d’amour dont frémit le vieux toit.

La chaumière n’est plus qu’un foyer d’incendie
où nous venons brûler nos coeurs et nos atouts.
La cheminée éclate et rayonne et dédie
sa gerbe incantatoire à nos derniers tabous.

J’exalte ta beauté hautaine et la noblesse
de l’encolure où vient folâtrer mon Désir.
Dans l’étreinte tu sais mêler force et faiblesse.

Mais, moi, dans ce conflit de larme et de plaisir,
m’obséderont toujours et tes longs cris d’Archange
perdu et tes grands yeux noyés de perle étrange.

(Jacques Rabemananjara)

Illustration: Anne Coqueau

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :