Arbrealettres

Poésie

Ces vieux airs du pays (Edmond Rostand)

Posted by arbrealettres sur 14 janvier 2016




Ces vieux airs du pays, au doux rythme obsesseur,
Dont chaque note est comme une petite soeur,
Dans lesquels restent pris des sons de voix aimées,
Ces airs dont la lenteur est celle des fumées
Que le hameau natal exhale de ses toits,
Ces airs dont la musique a l’air d’être en patois !…

(Edmond Rostand)

 

3 Réponses vers “Ces vieux airs du pays (Edmond Rostand)”

  1. Mireille Gaglio said

    « Ces airs dont la musique a l’air d’être en patois!… »
    Oui, musique, âme d’un pays ou d’une région…

  2. Lara said

    La video n’existe plus ! Les aléas de You Tube..

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :