Arbrealettres

Poésie

Archive for 16 janvier 2016

Tout ce vrombissement (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



Et nous n’entendons guère
Les tourbillons en chaîne
Qui meublent ces atomes
Dont nos corps sont formés.

Nous n’entendons pas plus
Les autres tourbillons
Qui remplissent les lieux
Où nous mettons nos corps.

Tout ce vrombissement
Fait un bruit de pétale
A peine. Et nous pouvons

Ecouter nos silences
Escalader leurs bruits.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 7 Comments »

De la pensée au regard (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



 

041 - L'homme Assis - 1993 55 x 46 - Acrylique sur toile

De la pensée au regard :
sœur Anne, ne vois-tu rien venir ?
Sensible prétexte.
La pensée se demande de quoi;
cherchant « de quoi »,
elle improvise;
mécontente des barreaux d’os.

(Michel Deguy)

Illustration: Alain Chayer

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’appel du royaume (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



Le roucoulement des colombes
Venu du fond des âges

Te touche plus fort
Que n’importe quoi.

En toi ce chant
Ne fait que passer.

Il demeure
L’appel du royaume.

(Guillevic)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

La plus belle lecture (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



 

La plus belle lecture vaut-elle la plus tremblotante de nos illuminations ?
Nous écrivons parce que nous ne savons pas comprendre.
Nous exigeons du monde ses éclairs.

Il se révèle lui-même, car c’est encore de lui que provient la lumière qui le traverse,
par où il se donne en spectacle.
Il ne cesse de recommencer à naître pour nous ;
il se reforme sous nos yeux, célébrant la liturgie de ses épiphanies pour quelques fidèles.
Moments où paraît ce qu’il veut dire :
il n’y a qu’à lire et l’éclair entoptique aveugle encore notre mémoire refermée.
Profonde rêverie.

Peut-être alors le juste récit est-il celui qui ne prétend pas nous livrer une peinture sincère,
mais qui prend son parti plutôt, de connivence même avec l’inévitable déception du lecteur,
de l’insuffisance de l’œuvre à combler un autre, et regagne ainsi notre attention.

(Michel Deguy)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Si tu n’étais pas là (Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



Si tu n’étais pas là
Le monde ne serait plus
Que le vêtement du néant.

Grâce à toi, le monde
Nous enveloppe de présence.
Nous l’habitons.

(Guillevic)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 5 Comments »

Elle (André Gaillard)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016


 

La route tournait et tu me soulevais de terre
pour m’embrasser.
Je ne me souviens pas d’avoir éprouvé
une jouissance aussi complète,
Aussi imprévue.
Ma chair se dénouait en bouquets
tremblants et lourds
D’un absurde bonheur,
d’un bonheur jamais rêvé.

(André Gaillard)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je suis le vent du soir (Christiane Barrillon)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



 

Je suis le vent du soir
Qui délie l’amarre
De ton bateau
Et l’emporte
D’une main forte
Au large
Au libre cours de l’eau

Les bras de l’aulne se dénouent
Et la tête du saule
Roule sur mon épaule
Cheveux épars
Plongés parmi les fleurs
De lune
Des nénuphars

Je suis le vent du soir
Levant les voiles
Sur les flots
Déploiement d’ailes
Qui s’élancent
Roulis de rêve
Où se balance
Ton âme nue
En son berceau

(Christiane Barrillon)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La vigne de Chio (Jean-Michel Frank)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016


 

Il y a dans l’île de Chio
Une liane de la vigne
Si tranquille à sa coutume
Qu’elle se brise à la caresse
Du plus tendre des souffles

Ainsi meurent les rameaux bénis
D’une ivresse de douceur

(Jean-Michel Frank)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Aube laiteuse (Jean-Baptiste Besnard)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016




Aube laiteuse
Et de miel
Prélude à un matin
De gourmandise solitaire
Qui suscite mes désirs
Sensible à la ferveur du jour
Qui revêt la terre nue
Je m’en irai
Sous le grand rêve blond du soleil
Mon compagnon d’exil

(Jean-Baptiste Besnard)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

De pas sage Il chemine (Hélène Dassavray)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



 

Tina Palmer   Perfect-Snow-46x34 [1280x768]

De pas sage
Il chemine
De lui ou du monde
On ne sait qui traverse l’autre

A peine dit-il un mot
Tous se taisent
Pas un pour entendre
Qu’il cherche simplement
Quelqu’un à qui parler

(Hélène Dassavray)

Découvert chez la boucheaoreilles ici

Illustration: Tina Palmer

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :