Arbrealettres

Poésie

La plus belle lecture (Michel Deguy)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2016



 

La plus belle lecture vaut-elle la plus tremblotante de nos illuminations ?
Nous écrivons parce que nous ne savons pas comprendre.
Nous exigeons du monde ses éclairs.

Il se révèle lui-même, car c’est encore de lui que provient la lumière qui le traverse,
par où il se donne en spectacle.
Il ne cesse de recommencer à naître pour nous ;
il se reforme sous nos yeux, célébrant la liturgie de ses épiphanies pour quelques fidèles.
Moments où paraît ce qu’il veut dire :
il n’y a qu’à lire et l’éclair entoptique aveugle encore notre mémoire refermée.
Profonde rêverie.

Peut-être alors le juste récit est-il celui qui ne prétend pas nous livrer une peinture sincère,
mais qui prend son parti plutôt, de connivence même avec l’inévitable déception du lecteur,
de l’insuffisance de l’œuvre à combler un autre, et regagne ainsi notre attention.

(Michel Deguy)

 

 

4 Réponses vers “La plus belle lecture (Michel Deguy)”

  1. Lara said

    Michel Deguy à l’affût du langage et de la pensée ..des années de recherches inlassables ..lui qui a toujours un carnet Clairefontaine dans sa poche
    « Si je travaille en carnet, c’est pour ne rien laisser passer de l’inchoatif, insignifiant même, de la pensée naissante. La crainte est de perdre à jamais quelque vérité ; crainte d’amnésies partielles inguérissables.. »

    Et puis de façon intéressante:

    > « Pour moi n’existe « vraiment » que le palpable papier. Si j’étais un écrivain futur, de ceux qui n’auront jamais publié de livres-papier, mais balancé des phrases sur le web, me considérerais-je comme un écrivain ?
    Je ne crois pas.
    Le livre n’était pas un « support ». Le lisible du lisible sera toujours en quelque manière ce que vous ne verrez pas sur vos écrans.Octobre 2000 » ( M. Deguy)

    ;D

    • arbrealettres said

      oui je comprends et il a sans doute raison mais le support électronique a aussi beaucoup d’avantages et le smartphone est à la fois carnet électronique et encyclopédie universelle à portée de clic en plus de moyen de contacts.. alors dans quelques siècles y aura-t-il encore ce « débat »?…

      • Lara said

        Le « débat » comme tu dis, est bien plus profond que cela ..!!
        ► Est-on « écrivain » parce qu’on a  » balancé des phrases sur le web »(je cite Deguy) ?
        C’est bien là la question véritable !! Pour lui , Deguy, qui est soumis aux exigences des maisons d’éditions et à celles des lecteurs, ceci est impensable …et je le comprends ! 😉

        • arbrealettres said

          oui je dis simplement que même les « vrais » écrivains n’auront sans doute même plus de papier à disposition… mais bon simple support comme autrefois la pierre puis le papyrus… le talent ne dépend pas du support et on le reconnaîtra de toutes manières 😉

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :