Arbrealettres

Poésie

Moyen Age (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 18 janvier 2016


sorciere

 

On voit une fleur
lentement s’épanouir
les étains et les clous
épuiser la clarté
un grain de chair à la roue
du supplice rester
et la fille nue
du treizième siècle
de ses seins et de ses bras
lutte contre le temps
près d’une rose de pierre.

(Jean Follain)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :