Arbrealettres

Poésie

Conservateurs conversant (André Frédérique)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2016


 

Bon
Bien
On conserve à Paris
Hier
Aujourd’hui
On parle de la nuit
On parle de la pluie
Un enfant sur les genoux de sa mère pleure
L’autobus 27 va jusqu’à Sète
Le temps des cerises ne reviendra jamais
Et s’il revenait un jour
qui serait prêt pour la cueillette?
un homme fardé vend du raisin
à la porte de la Villette
Mais vous qui rêvez à l’envers
pourquoi mourir
quand l’océan nous guette
est-il doux de se repentir ?

(André Frédérique)

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :