Arbrealettres

Poésie

La profonde blessure (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2016




La profonde blessure, c’est toujours la première.
Je sais le silencieux remuement.
L’acacia blême a gercé la plaine,
les courlis s’en vont et les portes-faînes,
mais la glace a fait ses propres étoiles,
elle envie la rose des vents.

Vivre avec elle comme une rosace d’autrefois,
rubis encerclé de plomb,
avec le mouvement du soleil et la visite des oiseaux,
au froid, dans la verdure aux petites amies,
parfois parmi bien davantage,
dans ma durée d’homme.
Vibre et gronde en sourdine, mon intime grondeuse.
Je renais, je ne veux pas encore mourir par toi.

(André Frénaud)

Illustration: Rafal Olbinski

Une Réponse to “La profonde blessure (André Frénaud)”

  1. […] Source : La profonde blessure (André Frénaud) […]

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :