Arbrealettres

Poésie

Madrigal lyrique (Henri de Régnier)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2016



Madrigal lyrique

Vous êtes grande de tout un corps charmant
Dont l’ombre est à vos pieds, parmi les roses
Qu’effeuillent vos mains en rêvant ;
La douce fleur, pétale à pétale, se pose
En papillons légers et lents ;
La tige, peu à peu, s’envole de sa rose,
Et la flûte à l’écho s’accorde dans le vent.
Vous êtes belle de tout un visage qui sourit,
De vos yeux clairs qui vous font douce
À votre bouche
Où le sourire en sa grâce s’endolorit
Comme l’espoir
Qui, lèvre à lèvre, joint et touche
Les lèvres de la tristesse qui lui sourit
En son miroir…
La flûte avec le vent s’est tue au fond du soir.
Vous êtes belle de toute votre vie et de vos jours
Qui, un à un, vers vous s’en viennent
Menant l’Amour
Nu dans sa robe d’or et de laine
Avec sa gourde et son diadème ;
A vos roses il mêlera ses épis lourds
Et, pas à pas, la main dans la sienne,
Vous irez vers l’aurore et, dans la nuit sereine,
Où s’est brisée avec le vent ma flûte vaine,
Vous entendrez,
Une à une, sous les roses et les cyprès,
Chanter dans l’ombre les fontaines.

***

Lyrical Madrigal

You are tall, all your body a charm,
Its shadow at your feet among the roses
Plucked by your dreaming hands;
The gentle flower petal by petal, alights
As light, slow butterflies;
The stems gradually rises from the rose
And the flute tunes itself to the windy echo.
You are beautiful, all your face a smile
From your bright eyes that give you tenderness
To your mouth
Where a graceful smile aches
Like hope
That lip to lip joins and touches
The lips of the sadness that smiles to it
In its mirror…
The flute with the wind has fallen silent in the depths of the evening.
You are beautiful with all your life and all your days
That, one by one, come towards you
Leading love
Naked in its dress of gold and wool
With its gourd and diadem;
It will join its heavy spikes to your roses
And, step by step, your hand in his,
You will walk towards the dawn and in the tranquil night,
When my unavailing flute broke in the wind,
You will hear,
One by one beneath the roses and the cypress trees,
The fountains singing in the shadows.

(Henri de Régnier)

 

 

4 Réponses vers “Madrigal lyrique (Henri de Régnier)”

  1. Lara said

    Marrant que tu aies mis la traduction en anglais ..;-)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :