Arbrealettres

Poésie

Archive for 26 janvier 2016

Le Dromadaire (Guillaume Apollinaire)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



 

Dromadaires

Le Dromadaire

Avec ses quatre dromadaires
Don Pedro d’Alfaroubeira
Courut le monde et l’admira.
Il fit ce que je voudrais faire
Si j’avais quatre dromadaires.

(Guillaume Apollinaire)

 

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Girafe (Marc Alyn)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Girafe

Quand je serai grand, je serai girafe
Pour être bien vu par les géographes.
Pas éléphant blanc, c’est trop salissant,
Ni serpent python, ni caméléon.

La girafe est belle, elle est une échelle
Entre sol et ciel, l’herbe et le soleil !

Mammouth, c’est trop tard et marsouin trop loin,
Le chameau a soif, le saurien a faim.

Tandis que girafe, on a de ces pattes !
Un cou bien plus haut que le télégraphe !

Le kangourou boxe, il reçoit des coups,
Il a une poche, mais jamais de sous.

Non, décidément, quand je serai grand,
Je serai girafe et vivrai cent ans.

Alors sa maman lui dit tendrement :
C’est trop d’ambition, mon petit gardon !

(Marc Alyn)

Illustration

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une élégante étincelle (Jean Orizet)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Une élégante étincelle
devint un jour l’amie
d’un robuste baril de poudre

Ils vécurent heureux longtemps
mais fort dangereusement

(Jean Orizet)


Illustration

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

L’ornithorynque (Jean-Claude Touzeil)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Parfois
l’ornithorynque a bien du mal
à épeler son nom

(Jean-Claude Touzeil)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , | 3 Comments »

Tout près de l’horizon (Michel Lautru)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Tout près de l’horizon

Connaissance du pied
Puis
Après avoir longtemps marché
Connaissance du voyage…

(Michel Lautru)

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , | 4 Comments »

Tout le monde est un peu bizarre (dicton du Yorkshire)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Tout le monde est un peu bizarre,
sauf toi et moi,
et même toi, tu es un peu bizarre!

*

Everyone’s a little queer
save thou and me,
and even thou’s a little queer

(dicton du Yorkshire)

Illustration: Siegfried Zademack

 

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Les mlaisirs les plus himples (Jean Guichard-Meili)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Les mlaisirs les plus himples

Il a passé une femise blanfe
mis un vlip propre
revêtu son nostume vert mistache
noué une bravate à quois
enfilé ses xaussures pernies
et puis il est sorti dans la lue
tout content sous le joleil

simplement parce qu’il était teureux de bibre
et qu’il faisait très meau.

(Jean Guichard-Meili)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les humains sur une petite boule (Shuntarô Tanikawa)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



 

Les humains sur une petite boule
dorment se réveillent et travaillent
et parfois ils voudraient bien des copains sur Mars

Les Martiens sur une petite boule
ce qu’ils font je ne sais pas
(font-ils dordor révévé trarava ?)
mais parfois ils voudraient bien des copains sur Terre
c’est tout à fait certain

La gravitation universelle
c’est la force d’attraction des solitudes

L’espace cosmique est déformé
c’est pourquoi tout un chacun cherche quelqu’un d’autre

L’espace cosmique gonfle de plus en plus
c’est pourquoi tout un chacun est inquiet.

Une solitude de deux milliards d’années-lumière
ça me fait éternuer malgré moi

(Shuntarô Tanikawa)

Découvert ici chez laboucheaoreilles

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mets ta main sur mon front (Attila József)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Mets ta main
sur mon front
comme si ta main
était ma main.

Veille sur moi comme
prête à tuer,
comme si ma vie
était ta vie.

Aime-moi, comme
si tout était bien,
comme si mon coeur
était le tien.

***

Tedd a kezed
homlokomra,
mintha kezed
kezem volna.

Úgy őrizz, mint
ki gyilkolna,
mintha éltem
élted volna.

Úgy szeress, mint
ha jó volna,
mintha szívem
szíved volna.

***

Place your hand
on my forehead,
as if your hand
were my own hand.

Guard me, as if
you would murder,
as if my life
were your own life.

Love me, as if
it were pleasant,
as if my heart
were your own heart.

(Attila József)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Partarrieu

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ulysse (Louis Guillaume)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2016



Ulysse

– Ulysse, Ulysse, arrête-toi,
Écoute la voix des sirènes
Plonge, va trouver notre reine,
Dans son palais, deviens le roi
Mais Ulysse préfère au toit
Des vagues celui des nuages,
Dans la direction d’Ithaque
Son regard reste fixé droit

Et les filles aux longs cheveux
Ont beau nager dans son sillage,
Il demeure sourd, il ne veut

Que la chanson, que le visage
Conservé au fond de ses yeux,
De Pénélope toujours sage.

(Louis Guillaume)

Illustration: Herbert James Draper

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :