Arbrealettres

Poésie

Archive for 31 janvier 2016

Une statue (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016



 

 

J’étais comme une statue d’herbe. résolument.
une statue parlant un langage de neige.
et toi tu répondais avec des oiseaux égarés
des jardins à bagues bleues à plumes intenses.

(Lionel Ray)

Illustration: Leonid Afremov

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Clos comme un secret (Jean-Claude Faucheux)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016



Dense comme un métal
précieux comme une pierre
poli comme un œuf
plein comme une hanche
tiède comme un galet
rond comme un sein
blanc comme la chaux
vivant comme le désert
inutile comme l’amour
fou comme le lecteur
fraternel comme le feu
éclaté comme un rire
secret comme un jardin
clos comme un secret.
Le poème

(Jean-Claude Faucheux)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le silence (Jean-Claude Izzo)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016



Le silence même
est habitable.

(Jean-Claude Izzo)

Illustration: ArbreaPhotos

Posted in poésie | Tagué: , , | 2 Comments »

Que reste-t-il (Hélène Neveur)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016


Que reste-t-il du passage d’une rose sur la terre…
Que subsiste-t-il du vol
– en son harmonie parfaite …
d’un oiseau sur la mer…
Que reste-t-il des moments les mieux vécus
d’un être
qui meurt inconnu…
Où va toute perfection évanouie…

(Hélène Neveur)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Présence réelle (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016




Excepté ton regard où je hais ma rencontre,
excepté tes mains vides où mon front est resté,
excepté ton attente harcelant mon désert,
excepté nos nuits, nos soleils d’égal ennui,
excepté ta gorge, excepté ton rire,
excepté toi, excepté moi,
je t’ai trouvée, j’ai confiance, je te prends.
(André Frénaud)

Illustration: Rafal Olbinski

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Melon coupé en deux (Thierry Cazals)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016



 

Melon coupé en deux
Tous les soucis du moment
Emportés par cette saveur ordinaire

(Thierry Cazals)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Perdue (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016


Si intimement promise au désastre et droite.

Pourquoi tant la rêver et que t’est destiné
le regard surprenant de qui tu contemplais
la pâleur entre tes larmes
et qui s’effaça
sous le porche définitif.

(André Frénaud)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Machines (Pierre Béarn)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016


 

Alignés en forçats sous un plafond de vitres
l’armée des pistons marche au pas
en rythmant ferme son fracas
pour le repos du contremaître qui l’arbitre.

La vapeur fuse en s’évadant d’un robinet
un menu sifflet se révolte
une burette désinvolte
s’amuse à voltiger de clapet en clapet.

(Pierre Béarn)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Déclin d’amour (René-François Sully Prudhomme)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016




Déclin d’amour

Dans le mortel soupir de l’automne, qui frôle
Au bord du lac les joncs frileux,
Passe un murmure éteint : c’est l’eau triste et le saule
Qui se parlent entre eux.

Le saule : « Je languis, vois ! Ma verdure tombe
Et jonche ton cristal glacé ;
Toi qui fus la compagne, aujourd’hui sois la tombe
De mon printemps passé. »

Il dit. La feuille glisse et va jaunir l’eau brune.
L’eau répond : « Ô mon pâle amant,
Ne laisse pas ainsi tomber une par une
Tes feuilles lentement ;

« Ce baiser me fait mal, autant, je te l’assure,
Que les coups des avirons lourds ;
Le frisson qu’il me donne est comme une blessure
Qui s’élargit toujours.

« Ce n’est qu’un point d’abord, puis un cercle qui tremble
Et qui grandit, multiplié ;
Et les fleurs de mes bords sentent toutes ensemble
Un sanglot à leur pied.

« Que ce tressaillement rare et long me tourmente !
Pourquoi m’oublier peu à peu ?
Secoue en une fois, cruel, sur ton amante
Tous tes baisers d’adieu ! »

(René-François Sully Prudhomme)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les champs gercés (Luc Decaunes)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016



Gao Xingjian

Les champs gercés la route bouche d’ombre
La haine des rochers qui sont les plus nombreux
La mine de ténèbres où l’on s’enfonce
Seul
Avec le poids du ciel sur le coeur abaissé.

(Luc Decaunes)

Illustration: Gao Xingjian

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »