Arbrealettres

Poésie

Perdue (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 31 janvier 2016


Si intimement promise au désastre et droite.

Pourquoi tant la rêver et que t’est destiné
le regard surprenant de qui tu contemplais
la pâleur entre tes larmes
et qui s’effaça
sous le porche définitif.

(André Frénaud)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :