Arbrealettres

Poésie

Malchance (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 12 février 2016



Tu ne savais pas que je t’attendais –
J’ai perdu la trace à l’approche de ton visage –
La vague est revenue vers moi sans t’avoir prise –
Un sourire, oubli plus vaste qu’océan –
Si j’avais osé parcourir ta blessure –
L’arbre gonflait ses liens, le cheval s’entravait –
J’ai donné mon espoir pour garder ton désert –
Qu’importe les trous d’eau, les oiseaux qui mentaient –
Il fait clair dans la vie où tout est consumé –
C’était une autre. Celle-ci n’existe pas –

(André Frénaud)

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :