Arbrealettres

Poésie

Sans cesse je veux accourir vers l’amour qui est mien (Reinmar de Hagueneau)

Posted by arbrealettres sur 14 février 2016




Sans cesse je veux accourir
vers l’amour qui est mien.
Mais rien n’est si lointain
que la fin de mon fol espoir.

Chaque jour pourtant je m’efforce et la sers
si bien qu’en joie, sans le vouloir,
elle change le tourment que je souffre.

***

Ích wil allez gâhen
zúo der liebe, die ich hân.
Só ist ez níender nâhen,
dáz sich ende noch mîn wan.

Dóch versuoche ich ez álle tage
und gedíene it sô, daz si âne ir danc
mit fröiden muoz erwenden kumber, den ich trage.

(Reinmar de Hagueneau)

Illustration: Lionel Le Jeune

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :