Arbrealettres

Poésie

Et ces nombres ânonnés dans le rêve (Cédric Le Penven)

Posted by arbrealettres sur 23 février 2016



pano causse Changefège  arbres  d'or [800x600]

Et ces nombres ânonnés dans le rêve ne délimitent rien
Le territoire du cœur déroule sa pente
Je connais cet ami, si je mords cette bouche
(chaque automne la terre du causse
exhibe ses rouges : merveille de lumières rasantes
quand l’incandescence s’enivre de surenchère)

(Cédric Le Penven)

Illustration

 

Qu'est-ce que ça vous inspire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :