Arbrealettres

Poésie

Archive for 25 février 2016

NOCTURNE (Georges Rodenbach)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



NOCTURNE

Devant votre maison close dans du silence
Combien je suis allé souvent, par les beaux soirs,
Avec les gestes fous d’un amant qui balance
Ses songes dans le vent comme des encensoirs.

Je n’avais nul espoir de vous voir apparaître;
Dans vos rideaux à fleurs je vous savais dormant;
Mais je croyais sentir à travers la fenêtre
Quelque chose de vous m’arriver par moment.

Les rangs d’arbres plissaient dans le brouillard des voiles
En processionnant à l’horizon qui fuit;
Et le cortège blanc des divines étoiles
Écoutait le Silence et regardait la Nuit.

A peine entendait-on en de lointaines rues
Les pas lourds d’un veilleur ou l’aboiement d’un chien
Et toutes ces rumeurs incessamment décrues
Évoquaient une eau morte où l’on ne voit plus rien.

Et je restais longtemps, debout, sous vos croisées,
Et mes yeux fatigués s’amusaient à saisir
Le caprice des fleurs de fonte entre-croisées
Aux dessins du balcon où montait mon désir.

Et me sachant tout près de vous dans la nuit calme„
J’imaginais qu’un peu de mon âme en émoi
Devait aller vers vous avec un bruit de palme
Et qu’en ce moment-là vous rêveriez de moi !

(Georges Rodenbach)

Illustration: Francisco Bajén

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le silence (Raphaële George)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



 

 

Le silence nous amène à rejoindre nos gestes
dans l’accomplissement; accomplissement du regard
qui rend à notre mémoire ce corps oublié en chacun de nous.

Lui seul nous gardait…

Mais il y eut les mots après la naissance du jour;
nous avons quitté ce temps heureux où la terre nous gardait en son silence.

Et ces mots, qui nous viennent, sont cette inscription
du silence alentour que jamais nous ne pourrons articuler.

(Raphaële George)

Illustration: Odilon Redon

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Grec (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



Grec.
Non pas nudiste.
Nu.

(Yannis Ritsos)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

La pluie (Pierre Garnier)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016


la pluie

les feuilles cette autre pluie

le corps cette autre pluie

la terre a trop à recueillir

la pluie

le vol cette autre pluie

(Pierre Garnier)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Eh boiteux (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



Eh boiteux,
fiancé de la mer,
quel fichu blasphème tu nous danses.

(Yannis Ritsos)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Muette conversation (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



Muette conversation du gardien du phare
avec le navire qui coule.

(Yannis Ritsos)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

LITANIES (Georges Rodenbach)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



LITANIES

J’entends toujours les grands Sanctus de ma jeunesse
Qu’à Pâques ou Noël on chantait à la messe.

Je les entends en moi, comme des voix d’absents,
Et mon Ame se meurt du regret de l’encens.

Mon souvenir repeint les anciennes verrières
Et cherche à renouer l’écheveau des prières.

Sanctus ! Sanctus Deus ! et du haut du jubéé
Le chant des soprani lentement est tombé,

Si tendre qu’on dirait des chansons de fontaines
Pleurant au clair de lune en des vasques lointaines.

Sanctus ! le choeur entier reprend sur le même air
Et l’orgue brusquement s’enfle comme la mer

Sanctus ! Les violons sous l’archet qui les frôle
Ont les frissons d’un lac caressé par un saule,

Flots menus se suivant et mourant tour à tour
Qui tombent dans l’église et montent clans la tour.

Sanctus ! Sanctus Deus! Bonheur que rien n’égale !
Toute l’âme a sombré dans cette eau musicale.

On prie, on pleure, on a la tête dans ses mains,
On sent fleurir de soi des désirs surhumains,

De combattre pour Dieu, de mourir pour l’église,
Sanctus ! Tandis qu’au loin le choeur se tranquillise.

Et comme dans un rêve on cause avec Jésus
Pour qu’il daigne bénir les plans qu’on a conçus;

On cause avec la Vierge, à genoux, à pleine âme,
Car on l’aime encor plus, elle—puisqu’elle est femme.

Et l’on voudrait mourir, tant c’est délicieux
D’avoir le tremblement des cierges dans les yeux!

(Georges Rodenbach)

Illustration: Francisco de Zurbarán

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Un citron (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



Un citron sur la table nue.
Il brille.

(Yannis Ritsos)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

J’écris des arbres (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016




Ce tabouret, je l’ai ramené de la forêt.
Je m’assois dessus.
J’écris des arbres.

(Yannis Ritsos)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le cerf-volant s’est cassé? (Yannis Ritsos)

Posted by arbrealettres sur 25 février 2016



Le cerf-volant s’est cassé?
Garde la ficelle.

(Yannis Ritsos)

Illustration

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »